Natur'O Logis

Le magasin de l'habitat écologique à Mulhouse

Pollution intérieure et santé

Par Danièle Birckner, à 21h11

Effets de la pollution de l'air intérieur sur notre santé

 Les produits chimiques de synthèse font partie de notre environnement. Nous les trouvons tout aussi bien dans notre nourriture que dans l'air que nous respirons et l'eau que nous buvons. Emis par les matériaux de construction, le mobilier, les produits d'entretien et lors de nos différentes activités de bricolage, ils participent largement à la pollution de l'air intérieur de nos maisons.

La prise de conscience du public et des instances gouvernementales des effets de la pollution de l'air intérieur sur notre santé est tout à fait récente et demeure encore très faible. Les effets de cette pollution sont nombreux et vont de la simple irritation de nos muqueuses ou stimulation sensorielle à des effets beaucoup plus graves qui peuvent toucher le système respiratoire aussi bien que le système nerveux ou le système gastro-intestinal. Certains polluants chimiques sont classés dans la catégorie des substances cancérigènes. Si on connait la toxicité de la plupart de ces polluants pris individuellement, on ne connait pratiquement rien de leur toxicité quand ils sont en mélanges et à de faibles concentrations comme ils se présentent le plus souvent dans l'air intérieur de nos maisons. L'évaluation du risque et des effets de ces mélanges complexes est dans ce cas beaucoup plus délicate.
Certains effets ont des liens évidents avec une exposition aux polluants de l'air intérieur. C'est le cas de certaines maladies respiratoires et de certaines allergies, notamment celles dues aau formaldéhyde. Ce dernier est en effet un sensibilisant bien connu et l'un des polluants chimiques les plus fréquents de notre air intérieur classé cancérogène certain par l'OMS depuis juin 2004. Bon nombre de ces polluants sont des irritants. Pris individuellement ou en mélange (c'est le cas le plus fréquent), ils peuvent donner lieu à une sensation d'inconfort et à divers symptômes que l'on rapporte à ce qu'on appelle communément le Sick Building Syndrome (SBS) ou syndrôme des bâtiments malsains.
L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a récemment défini le SBS comme une réaction de la majorité des occupants d'un immeuble à leur environnement intérieur, réaction qui ne peut pas être directement reliée à des causes évidentes telles qu'une exposition à une concentration excessive d'un contaminant connu ou à une défectuosité d'un système de ventilation.
Le SBS se caractérise par des symptômes d'inconfort et de réactions physiologiques ou sensorielles aigües: irritation des muqueuses nasales et oculaires, toux, oppression thoracique, fatigue et maux de tête, etc.. Les personnes qui développent le SBS voient généralement leurs symptômes disparaître lorsqu'elles quittent l'immeuble incriminé.
Mais une exposition aux polluants de l'air intérieur peut avoir des conséquences beaucoup plus graves et conduire à la Sensibilisation Chimique Multiple, plus communément appelée MCS (Multiple Chemical Sensitivity).

Catégorie : Décoration et peintures écologiques : pourquoi ?  |  0 commentaire

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajoutez votre commentaire

Les commentaires de ce billet sont fermés